Eoliennes... le vent du changement !

EDF Luminus, avec la réunion d’information de ce 25 février 2013, a entamé la procédure pour l’installation de 6 éoliennes à Spy, qui viendront s’ajouter aux 3 déjà autorisées, le long de l’autoroute, entre la chaussée de Nivelle et l’E42.

Publié le lundi 10 juin 2013

En adoptant le nouveau cadre de référence éolien le 21 février 2013, le Gouvernement wallon ambitionne d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixés à l’horizon 2020 : produire assez d’électricité éolienne pour alimenter 1,2 millions de ménages wallons, améliorer d’autant l’indépendance énergétique de la Wallonie et contribuer à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Il encourage aussi vivement les communes et les citoyens à s’impliquer dans chaque nouveau projet éolien. Explications :

Le vent est une ressource intarissable, gratuite et disponible au-dessus de nos têtes. Pourquoi alors laisser les éoliennes s’installer dans nos paysages sans en tirer un bénéfice conséquent ? De plus en plus de particuliers et de communes s’activent pour prendre une part de ce nouveau marché. Plusieurs formes de partenariats dans des projets éoliens coexistent en Wallonie et les montages varient en fonction des partenaires, de leurs ambitions et de leurs moyens. Il existe déjà une vingtaine d’associations et de coopératives citoyennes de production d’énergies renouvelables rassemblées au sein de leur propre fédération « REScoop. ». Les communes, quant à elles, s’inscrivent généralement dans un partenariat public-privé-citoyen ».

Ces projets à plus value financière, sociétale et environnementale présentent de nombreux avantages : valoriser une ressource locale (vent), diminuer la dépendance énergétique, prendre part à un projet collectif qui renforce sa communauté, favoriser une épargne active, éthique et solidaire ainsi que l’utilisation rationnelle de l’énergie, engendrer des retombées économiques locales via les dividendes (le plus souvent limités à 6%), créer de l’emploi, affecter les surplus financiers au soutien d’autres filières d’énergie renouvelable comme la biométhanisation… En tant qu’acteurs de l’économie sociale, plusieurs de ces coopératives songent à devenir fournisseurs d’électricité pour offrir une ristourne à leurs membres. Et pour ouvrir l’accès au plus grand nombre, certaines fixent le montant d’une part à 260€ et imaginent des solutions comme le paiement d’un faible montant mensuel pour qu’une personne sans épargne puisse aussi devenir coopératrice...


3 éoliennes dresseront probablement leur nez au vent du plateau de Spy...

par Nathalie Kruyts

Jeudi 28 avril 2011

Si tel est le cas, c’est près de 3600 ménages qui, par l’intermédiaire du réseau électrique général, se verront alimenter par une énergie propre et renouvelable.

Le groupe ECOLO de Jemeppe-sur-Sambre est bien sûr favorable à toute initiative visant à réduire notre empreinte écologique sur notre planète, sur notre commune... C’est donc avec beaucoup d’intérêt que nous suivons ce dossier.

A la première rencontre publique du 22 mars, le promoteur (Alternative Green) s’est présenté et a répondu aux questions de l’audience (une quarantaine de personnes). Le bureau d’étude chargé de l’étude d’incidence (Sertius) a aussi expliqué son rôle dans le dossier, ainsi que le timing de la longue procédure qui s’enclenche dès à présent.

A ce stade, si le projet nous semble techniquement tenir la route, nous serons vigilants sur les points suivants :
- respect du cadre environnemental, qui, même s’il est objectivement peu riche, ne doit pas subir de dégradations en raison de cette nouvelle affectation
- possibilité pour la commune et les citoyens de participer aux retombées financières que "notre" vent va générer
- informations régulières et transparentes aux riverains et à la commune, tout au long de la procédure
- minimisation maximale des nuisances éventuelles

Tout qui est intéressé par ce dossier peut bien sûr s’associer à nos réflexions !

Pour en savoir plus :

L’avenir : "Spy, trois éoliennes près de l’E 42 ? - 21 mars 2011"

L’avenir : Première réunion d’information