Saint-Valentrain 2012

Saint-Valentrain "ON EN A MARE D’ÊTRE CHOCOLAT !"*

Publié le lundi 13 février 2012

Ce mardi 14 février 2012 trois équipes d’ECOLO Jemeppe étaient présentes aux gares de Jemeppe, Moustier et au point d’arrêt de Ham pour remercier les navetteurs pour leur choix en faveur de la planète.

Les trois groupes se sont ensuite retrouvés, en fin d’opération, à la gare de Moustier, menacée de la fermeture du guichet. Le chef de gare serait remplacé dans un futur proche, par un automate. Pour nous, écologistes, il s’agit d’une aberration car une machine ne pourra jamais remplacer les services de cet homme qui permet une orientation des passagers, plus de sécurité, une certaine convivialité et tout simplement une présence humaine. Ceci va conduire, forcément à amoindrir la qualité de ce service.

JPEG - 68.9 ko
JPEG - 110.9 ko

La Saint-Valentrain rassemble, chaque année, élus et militants Ecolo, aux abords des gares de Wallonie et de Bruxelles, afin d’aller à la rencontre des amoureux des transports en commun et de leur offrir un petit cadeau en guise de remerciement. Cette année, pour remercier les navetteurs, nous distribuerons des (faux) tickets de train agrémentés d’un chocolat bio. Pour Ecolo, les usagers des transports publics doivent pouvoir compter sur un service de qualité et non plus « être chocolat ». Malgré les efforts du personnel, prendre le train reste cependant souvent difficile : retards réguliers, trains bondés ou supprimés, correspondances ratées, fermeture de gares, surtaxes sur les billets… Et pourtant, le nombre d’usagers a augmenté de 50% depuis 10 ans. Une croissance du nombre de voyageurs voulue sans en avoir prévu les moyens ! Alors que les besoins sont criants, le nouveau gouvernement fédéral, composé des trois familles politiques traditionnelles (socialiste, libérale et humaniste), a pourtant supprimé fin 2011 253 millions d’aide à la SNCB. Début 2012, il a également décidé de geler 400 millions de dépenses affectés au groupe ferroviaire. Pour Ecolo, ce sont là des attaques directes à l’égard des navetteurs, des travailleurs du rail et des transports publics qui vont à l’encontre de l’intérêt collectif. Une nouvelle fois, à l’occasion de notre opération SAINT VALENTRAIN, Ecolo demande un réel investissement dans le rail avec une priorité absolue pour la sécurité des voyageurs et des cheminots, pour offrir un service plus étendu et à meilleures fréquences, des trains plus rapides, ponctuels, plus confortables et plus conviviaux...

*Etre chocolat : être déçu, attrapé ou déçu (familier)

Portfolio